Le chalet fait partie des types de biens prisés pour l'achat d’une résidence secondaire. Il permet aux familles de profiter des descentes en luge et de promenades et de dîners romantiques en couple. Avant d’investir dans un chalet à la montagne, il reste important de s'intéresser aux différents avantages et inconvénients de ce projet.

Investir dans un chalet à la montagne : quels en sont les avantages ?

L'achat d’un chalet à la montagne peut être une bonne idée d’investissement pour différentes raisons :

  • Profiter d’une résidence de vacances : en investissant dans un chalet, vous avez l’avantage de pouvoir vous rendre dans votre résidence secondaire quand bon vous semble. Ce sera l’occasion de sillonner les pistes de ski et de profiter du paysage. Toutefois pour que le logement choisi fasse bon effet auprès des potentiels locataires, quelques critères sont à prendre en compte. Il faut noter que les vacanciers ne sont pas simplement intéressés par les pistes de ski. Le confort de vie qu’offre le bien et les services de la station font souvent la différence. Les occupants de ces résidences de vacances apprécient les chalets qui offrent du bien-être aux différents participants. Celui-ci doit de préférence se trouver dans un cadre où l’on peut profiter d'infrastructures de loisir, de mets authentique et admirer un certain joyau architectural.
  • La garantie d’un marché immobilier stable : comme pour le marché de l’habitation, les prix de l’immobilier de montagne restent stables depuis 2015. C’est notamment les moyennes et grandes surfaces qui ont le vent en poupe. Les vacanciers ne sont plus à la recherche d’un simple endroit où dormir, mais plutôt un logement spacieux où il fait bon vivre. Les studios chers n’occupent plus des parts de marchés plus importants que les appartements et les villas de tourisme. Les vacanciers seront donc tentés de loger dans un chalet, ce qui en fait un investissement probablement rentable. D’autant plus que les prix restent stables.
  • Les avantages fiscaux : avec le dispositif Censi-Bouvard, les investisseurs peuvent profiter d’une déduction d’impôts de 22 % plafonnée à 22 000 euros, sur les dépenses réalisées. La majorité des biens qui se trouvent dans les stations sont loués selon le statut LMNP (loueur meublé non professionnel) au régime Censi-Bouvard. Louer en LMNP donne droit à un abattement fiscal de 50 % sur les revenus (régime forfaitaire) ou une déduction sur les revenus locatifs de plusieurs frais (acquisition, copropriété, gestion et location, etc.).

Investir dans un chalet à la montagne : quels en sont les inconvénients ?

Même si investir dans un chalet à la montagne est avantageux en termes de rentabilité et de confort, il faut néanmoins considérer quelques facteurs moins encourageants :

  • Le coût de l’entretien : suite à l'acquisition d’un chalet, de nombreux propriétaires optent pour la location pour pouvoir couvrir certains frais. Une location d’une durée de 6 à 8 semaines par exemple est nécessaire pour la prise en charge des dépenses liées à l’entretien du bien. Les revenus locatifs ne permettent donc que de payer les frais liés à certains travaux et charges : électricité, gestion immobilière, impôts, etc. Les échéances d’un crédit immobilier ne peuvent donc pas être couvertes par les recettes de la location. Il s’agit d’un aspect de l’investissement à la montagne qu’il faut prendre en compte avant de se lancer. S’assurer que le lieu est fréquenté et que le bien choisi est susceptible d’attirer de nombreux visiteurs est essentiel.
  • La gestion locative : confier la gestion de son chalet à des professionnels de l’immobilier a de nombreux avantages. La gestion locative engendre cependant des frais estimés entre 20 et 25 % des revenus locatifs. Une charge qui représente le quart des loyers sur une durée de location de 10 à 12 semaines. De ce fait, certains propriétaires préfèrent s’occuper eux-mêmes de la gestion de leurs chalets pour réduire les dépenses et optimiser la rentabilité de leur investissement. Il s’agit toutefois d’une tâche qui requiert une grande disponibilité. C’est en effet grâce à une grande une réactivité qu’il est possible de combler les périodes creuses. Les vacanciers peuvent se décider de venir pour un week-end à la montagne de manière imprévue.
  • L'enneigement aléatoire : statuer sur les recettes prévues pour la location d’un chalet est assez difficile avec l’enneigement aléatoire et la concurrence des congés d’été. Durant les beaux jours, les destinations ensoleillées sont, en effet, plus prisées par les vacanciers. Opter pour des équipements qui limitent les risques est donc impératif pour rentabiliser son investissement. D’autant plus que passer des vacances à la neige peut être plus onéreux que de se rendre sur une station balnéaire ensoleillée. Toutefois, les vacances à la neige restent toujours le must pour certains clients français et touristes étrangers. Il faudra juste miser sur un bien confortable, garantissant une bonne qualité de vie et à proximité d’une station bien équipée. Cela vous permet d’optimiser la probabilité de rentabilité de votre investissement.