Que vous soyez grand amateur de fresques murales ou d’art, l’idée d’un trompe-l’œil sur un mur extérieur peut constituer une merveilleuse idée déco. Vous pouvez grâce à elle, faire sensation tout en créant une illusion avec de multiples astuces. Vous trouverez dans cet article quelques conseils pour savoir comment faire un trompe-l’œil sur un mur extérieur.

Choisir le type de trompe-l’œil

C’est en toute logique, le point de départ de la création du trompe-l’œil. Cela revient à sélectionner le design que vous souhaitez reproduire sur votre façade extérieure. Il peut s’agir :

  • d’un paysage de jardin,
  • d’une vue sur la mer,
  • d’un panorama donnant l’impression de regarder une ville par la fenêtre,
  • etc.

Les possibilités sont multiples et variées. Si vous avez besoin d’aide pour créer votre illusion d’optique, nombreux sont les sites qui se proposent de vous inspirer. À cet effet, un grand nombre d’images sont mises à votre disposition.

Apprêter la surface du mur et la reproduction du dessin

Après avoir sélectionné l’image qui servira de base à votre trompe-l’œil, vous pouvez décider ensuite de son envergure et de son emplacement sur le mur. La phase qui suit est celle de la préparation. Commence alors le nettoyage du mur extérieur. Ce dernier est de cette façon, débarrassé de toute la graisse et la poussière dont il est éventuellement recouvert. Une fois sec, avant de commencer votre dessin, enduisez le mur d’une couche fraîche de peinture ou d’un apprêt. Cette opération est particulièrement importante si le mur était précédemment recouvert de plusieurs coloris.

En ce qui concerne le dessin choisi, sa reproduction peut se faire au moyen de grilles. C’est d’ailleurs la méthode la moins compliquée et la plus utile pour les novices. Quand vous aurez acquis plus d’expérience, vous pourrez apporter plus de détails à votre conception.

En termes plus simples, le quadrillage du dessin se fait à l’aide de carrés dont chacun des côtés mesure un centimètre. Vous quadrillez ainsi tout le dessin d’origine puis reproduisez la grille sur le mur. Toutefois, sur le mur vous devrez retenir une échelle afin d’obtenir des carrés plus grands en fonction de l’envergure souhaitée. Veillez scrupuleusement à avoir le même nombre de carrés. Ils vous serviront de repères lors de la reproduction du design sur le mur.

Sélectionner le type de peinture

En plus d’être exposé aux regards, le mur extérieur subit les assauts des éléments naturels ainsi que les caprices du temps. Votre trompe-l’œil sera donc la cible du vent, de la pluie, de la neige et du soleil. Il vous faut alors une peinture capable d’endurer les changements météorologiques. Pour ce qui est de l’exposition au soleil, contrôlez au préalable la qualité ultraviolette des peintures au moment de leur achat.

Ainsi, même si elle peut être assez coûteuse, la peinture acrylique de bonne qualité est sans conteste la mieux adaptée pour ce genre de travaux. Afin d’empêcher la réflexion de la lumière sur le dessin, préférez une peinture mate.

Pour rendre le nettoyage du mur plus aisé en cas de salissures, il est conseillé de parachever votre œuvre par une couche de vernis. Elle servira de protection.

De près comme de loin, le dessin doit être bien présenté. N’hésitez donc pas à vous en éloigner durant la phase de conception pour le jauger à distance. Les pinceaux de qualité vous faciliteront la tâche pour apposer un trompe-l’œil qui saura rehausser votre mur extérieur.

Choisissez un revêtement compatible avec les intempéries

A l’extérieur, les décorations sont tout à fait possibles, mais il faut choisir des matériaux spéciaux. En effet, si vous optez pour de la tapisserie, il y a de grandes chances pour que la pluie soit dévastatrice. Même si vous optez pour un papier peint compatible avec les environnements humides, ce ne sera clairement pas suffisant. Il y a pourtant des revêtements en PVC qui sont décoratifs et adhésifs.

  • Lisez bien la description pour savoir si vous pouvez les coller à l’extérieur notamment sur un mur de votre terrasse.
  • Le trompe-l’oeil est souvent très agréable, vous pourrez ainsi vous évader au cours du printemps et de l’été alors que vous serez confortablement installé dans votre hamac.
  • L’adhésif est souvent robuste, vous devez bien nettoyer le support pour enlever toutes les aspérités.
  • Vous collez ensuite les différentes parties sur le mur en respectant les raccords.

Par contre, cela est possible uniquement sur les murs lisses qui ne sont pas poreux. Lorsque vous avez du crépis, il est impossible de coller pour les raisons que vous connaissez les différents revêtements adhésifs. Même la peinture comme celle proposée en photo sera complexe puisque le résultat ne sera pas celui escompté.