Vous êtes très attiré par une maison, mais le prix de vente s’avère trop élevé ? Vous recherchez des moyens pour agir considérablement sur le prix du logement afin de le diminuer ? Dans ce cas, vous êtes au bon endroit. Cet article met à votre disposition quelques conseils importants qui vous permettront d’optimiser la négociation du prix d’une maison.

Le contrôle de vos émotions

La maison que vous venez de trouver répond parfaitement à vos besoins et vos goûts, vous ne devez pas le faire savoir au vendeur. Si vous faites preuve d’un trop grand enthousiasme, il vous sera alors compliqué de faire baisser le prix du bien. Vous devez rester neutre lors de la phase de négociation, tout en étant objectif. Par ailleurs, il est nécessaire de bien vous préparer pour votre argumentaire. Pour ce faire, informez-vous sur l’état du marché local. Vous devez ensuite faire le bilan des logements environnants en vente et ceux vendus.

Cette étape vous permet alors d’avoir une idée plus ou moins claire sur le prix raisonnable de la maison que vous désirez. Aussi, il est important de vous renseigner sur le prix du m² dans la commune, cela facilitera l’estimation du prix du bien. L’ensemble de ces informations recueillies vous permettra d’avoir l’air sérieux et rigoureux face à votre vendeur, et d’agir sur le prix.

Le délai de la mise en vente, un facteur très important

Vous pouvez poser toutes les questions nécessaires au vendeur. Demandez à savoir s’il a eu assez de visites concernant la vente du bien. Aussi, cherchez à savoir depuis quand le bien a été mis en vente. En réalité, si un bien est sur le marché depuis une semaine ou trois mois, la marge négociation est faible. En clair, si la période est considérable, le vendeur sera alors plus souple dans la négociation. Il pourrait facilement abaisser son offre. Aussi, le vendeur serait moins disposé à agir sur le prix de sa maison s’il a déjà reçu de nombreuses offres.

Les défauts à mettre en avant

Même si le bien semble ne pas avoir de défauts, essayez de soulever les points que vous jugez négatifs lors de votre visite. Du diagnostic gaz ou électricité à une isolation défaillante, en passant par des travaux de rénovation après achat, etc. Plusieurs paramètres sont à mettre en avant afin d’obtenir un prix favorable. Aussi, faites recours à des experts pour une évaluation du prix des aménagements à faire et à les utiliser dans vos arguments.

La demande de l’impossible pour obtenir un prix raisonnable

Afin de mieux agir sur le coût du bien immobilier, pensez à proposer un prix en dessous du budget prévu au préalable. Si le vendeur s’y oppose, commencez par augmenter progressivement jusqu’au montant que vous savez être votre seuil.

La négociation des dépenses liées à l’agence

Il est possible de jouer sur les frais d’agence, ce qui agira par ricochet sur le coût du logement. Si le vendeur fait intervenir plusieurs agences, démarchez les gestionnaires pour créer la concurrence entre eux. Pour ce faire, le courage doit être de mise !

Vous êtes désormais armé pour vous offrir la maison qui répond pleinement à vous attentes, et ce, à moindre coût. N’hésitez donc pas à mettre en pratique ces différents conseils afin d’atteindre votre objectif.

3 conseils pour vendre sa maison

Déménagement, envie de changement ou simplement héritage, vous avez possiblement à vendre une maison dans un court délai et vous ne savez pas comment vous y prendre correctement. Voici quelques conseils à suivre pour la vente d’une maison.

Communiquez

Même un des événements les plus importants dans votre vie, tout le monde ne sait pas que votre maison est en vente. Il faut s’assurer qu’un maximum de personnes soit au courant afin de trouver un acheteur dans les plus brefs délais. Pour cela, de nombreux moyens de communication sont à votre disposition comme l’incontournable panneau « à vendre » à fixer devant la maison. Il est possible de se procurer ce panneau auprès de professionnels du milieu comme Printimmo qui s’occupe des impressions dédiées à l’immobilier.

Il est aussi important de soigner son annonce en ligne ou dans le journal en appuyant sur les atouts pour donner envie. Soyez clairs et proposez une description détaillée dans l’endroit : surface habitable, nombre de pièces, cour ou jardin, parking ou non, récent ou ancien…

Estimez votre bien

Un bien vendu trop cher sur le marché se vendra difficilement. Il vaut mieux éviter de surestimer votre bien et de vous retrouver avec un logement qui ne partira pas. Pour éviter cela, faite estimer votre bien par un professionnel afin que le prix corresponde à ceux du marché au moment de la mise en vente. Vous évitez aussi de sous-évaluer votre bien et de perdre de l’argent.

Arranger votre bien

Pour les photos ou pour les visites, il est important que le bien soit bien mis en avant pour que les atouts soient plus visibles que les inconvénients. Prenez le temps de ranger et de stocker les éléments décoratifs pour éviter un intérieur surchargé. Certains tableaux, peluches, collections d’objets, photos indiqueront clairement que vous êtes chez vous ce qui empêchera les futurs acheteurs de se projeter. Corrigez quelques défauts avec des petites améliorations fortement appréciées par les acheteurs.